Les Savigny de France et de Suisse

Les Savigny de France et de Suisse étaient réunis tout le week-end

2085080

Sur le stand de Savigny-en-Veron, les visiteurs ont pu déguster du vin, du fromage et découvrir les boules de fort. - GHERARDI Chloe

Savigny-en-Sancerre accueillait tout le week-end le vingt-neuvième congrès des Savigny de France et de Suisse. Marché de spécialités locales, animations et randonnée étaient au programme.

Huîtres, légumes, vins, fromages, chocolats… Chacune des communes présentes, samedi, sur le Champ-de-Foire, proposaient des spécialités différentes. Elles venaient de nombreuses régions de France, et même de Suisse, et pourtant, elles avaient un point commun : elles s'appellent toutes Savigny. Réunies au sein de l'Amicale des Savigny de France et de Suisse, créée en 1987, ces communes se réunissent chaque week-end de l'Ascension pour leur congrès annuel, et en 2015, pour la vingt-neuvième édition, c'est Savigny-en-Sancerre, qui recevait.

Des spécialités locales de tous les Savigny

Après la réunion matinale, samedi, pour dresser le bilan des activités de l'amicale et annoncer les projets, les nombreux visiteurs ont goûté les spécialités locales, sur le marché.

« Ça permet d'entretenir les relations avec les autres communes et de faire connaître nos produits », expliquait Jean-Philippe Thuillard, vice-président de l'amicale qui avait fait le déplacement depuis Savigny-en-Suisse pour faire déguster du chocolat, de la charcuterie, du fromage et du vin.

Pour animer le marché, des animations étaient programmées tout au long de la journée. La Sabotée sancerroise a donné une représentation, tout comme la Musique de Savigny-en-Veron, en Indre-et-Loire. Un groupe de danseurs a aussi proposé des représentations de danse celtiques et country. « On est très satisfait, déclarait Marie-France Dumery, déléguée adjointe de l'amicale, de Savigny-en-Sancerre. Déjà, on a le beau temps et en plus, il y a du monde et tous les stands vendent bien. »

Parmi les visiteurs, certains étaient même venus en courant. Réunis sous l'association le Défi savignien, une vingtaine de coureurs de Savigny-le-Temple, font le déplacement chaque année, pour venir au congrès. « Aujourd'hui, c'est la quinzième fois, déclarait Francis Crette, secrétaire de l'association. On est parti jeudi matin et on a fait 198 km pour venir jusqu'à Savigny-en-Sancerre. On a même fait le dernier kilomètre avec les enfants des écoles ! Pour essayer de rajeunir un peu la population du congrès, on propose des courses en sac et des jeux pour les enfants. Et tout le monde peut participer à notre défi ! »

198 km
en courant
pour venir
au congrès

Samedi soir, plus de 450 personnes se sont retrouvées aux caves de la Mignonne, à Sancerre, pour dîner. Hier, une messe et une randonnée à la découverte de croix de la commune étaient programmées, dans la matinée. Le congrès s'est clôturé par un vin d'honneur, animé par la Lyre léréenne.

Pour Marie-France Dumery et les organisateurs de Savigny-en-Sancerre, en plus d'animer la commune, le congrès permet « de faire connaître la région, car beaucoup sont arrivés dès le jeudi et certains restent une semaine pour visiter les environs ».

L'année prochaine, pour la trentième édition du congrès, c'est Savigny-en-Veron qui recevra les vingt-cinq autres Savigny de France et de Suisse. Avec leurs vins, leurs fromages et leurs boules de fort (*), les habitants devraient réussir à proposer de belles animations.

(*) La boule de fort est un jeu traditionnel du Val de Loire.

Le Berry.fr
Chloé Gherardi
chloe.gherardi@centrefrance.com