Les Savigny de France et de Suisse

Savigny-le-Sec inaugure ses dernières réalisations communales au pays du bien vivre !

A 9 km de Dijon, Savigny-le-Sec est un petit village de 800 habitants aux ruelles plus exiguës les unes que les autres qui sont autant de petits passages permettant de relier les lotissements, fraîchement construits, au centre historique du village. Un village vivant et même prospère avec ses artisans, ses agriculteurs, un médecin généraliste et un architecte entre autres. En tout, soixante métiers différents coexistent à Savigny le Sec où Jean-Michel Staiger et son conseil municipal viennent d’inaugurer plusieurs réalisations communales, le Pigeonnier, les 5 Croix et les nouveaux aménagements de la route de Dijon flambants neuf…


SAVIGNY_LE_SEC (10)
De nombreux maires des communes voisines, des savinois, mais aussi Alain Houpert, sénateur de Côte d’Or, Patrick Molinoz, vice-président de la région Bourgogne Franche-Comté, François Sauvadet, président du Conseil Départemental de Côte d’Or, François Xavier Dugourd, président d’Orvitis et les représentants de la Fondation du Patrimoine ont pu apprécier le soir tombant sur les rues savinoises à la découverte des dernières réalisations qui font dire à monsieur le maire « Ici rien n’est inscrit, rien n’est classé, mais tout a de la gueule !».

La croix de cimetière, qui porte la date de 1807 est sans doute la plus ancienne. C’est un modèle très en vogue en Côte d’Or sous le 1er empire, dont on conserve de très nombreux exemplaires. Son socle rectangulaire présente une console servant, traditionnellement, de reposoir. Son fût a la forme d'une colonne dorique et la croix sommitale est sculptée d'un Christ au recto, et d'une Vierge à l'enfant au verso.

Le portail du cimetière, quant à lui orné de deux montants en forme de borne, gravés d'une croix, ainsi que sa grille, furent posés en 1826.

Trois autres croix subsistent à Savigny, une sur la place du village, une sur la route de Dijon érigée à l'entrée du village et la troisième à l'intersection des chemins d'Epagny à Messigny et de Savigny à Saussy. Ces deux dernières, comme celle du cimetière, sont datées de 1807. Et c’est ce joli patrimoine vernaculaire que la commune a pu sauver de l’effondrement ou de l’érosion pour un montant de 3 000 € grâce au soutien de la Fondation du patrimoine qui avait également soutenu la réfection du toit de l’église abritant un très joli mobilier religieux.


SAVIGNY_LE_SEC (2)

SAVIGNY_LE_SEC (1)

Source : Echo des communes du 24 octobre 2016