" Grandir, mais sans perdre son naturel "

Les Savigny de France et de Suisse

Savigny-le-Temple

Stacks Image 810
Nom : Savigniens
Nombre d’habitants : 30 533 *
Superficie : 1210
Code postal : 77176
Ville proche : Sénart
Plat préféré : Le Brie

Slogan : Grandir mais sans perdre son naturel.

* Population légale 2015 (Insee)


Savigny-le-Temple est l'une des dix communes qui constituent la ville nouvelle de Sénart.

Village rural à l'origine, la commune est intégrée à la ville nouvelle de Sénart, et connaît alors une hausse spectaculaire de sa population.

Avec 30 260 habitants au recensement de 2015, Savigny-le-Temple est la cinquième ville la plus peuplée du département après Chelles, Meaux, Melun et Pontault-Combault.

Environnée d'exploitations agricoles, de zones boisées et de villages séculaires,
Savigny-le-Temple est située à trente minutes de Paris.

Hier petit village briard, aujourd'hui en plein essor démographique avec plus de 30 307 habitants, demain
Savigny-le-Temple sera une des villes les plus importante de Seine et Marne.

Savigny-le-Temple conserve toutefois un cadre naturel privilégié et les savigniens se partagent 1210 hectares d'une ville verte où se conjuguent agréablement urbanisme et environnement.

Savigny-le-Temple offre un point de départ pour la visite de la Seine et Marne, département de la Nature mais aussi du patrimoine et de la gourmandise, tout un programme...



Stacks Image 9806

Le maire de Savigny-sur-le-Temple depuis avril 2014 se nomme Madame Marie-Line PICHERY.
Le conseil municipal se compose d'un maire, de 34 adjoints et conseillers municipaux (17 hommes et 18 femmes).

Il n'y a pas de délégué.



Les événements que Savigny-le-Temple a organisé :
  • Congrès et Salon des produits
    • 1989
    • 2007
    Stacks Image 9804
  • CA
    • 2006
  • Camp des jeunes
    • 2008
    • 2011
  • Réunion des délégués
    • 1994

Lieux et monuments


  • Église Saint-Germain-d'Auxerre : place de l’Église. En grès et meulière. Un lieu de culte existe à cet emplacement au XIe siècle. En 1149, le roi de France Louis VII fait donation du lieu aux Templiers. La partie la plus ancienne de l’édifice est la nef. Le chœur et la chapelle latérale sont ajoutés à la période gothique. La flèche de l’église date du XIXe siècle. Le tout est restauré en 1993. La cloche est de 1697.

  • Château de la Grange : avenue du 8-mai-1945. En pierre enduite et en brique. Domaine de 13 hectares. Bâti sur un ancien fief médiéval. La famille Mithon possède ce château au XVIIIe siècle. Il est vendu à la Révolution, et racheté le 24 novembre 1800 par Bernadotte. Le château devient ensuite la propriété de la famille Clary-Talabot, apparentée aux Bernadotte. L’institut Gustave-Roussy occupe les lieux des années 1950 à 1998. La commune s’occupe du site depuis 1999. Le parc a fait l'objet d'un pré-inventaire (jardins remarquables, documentation préalable).

  • Écomusée - Ferme du Coulevrain : place George-Henri-Rivière. En grès et meulière. Le site est occupé dès la période gallo-romaine, quand s’installe une villa romaine. En 1149, le lieu est donné par Louis VII aux Templiers. L’ordre est dissous, et l’endroit devient propriété des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, établis à Corbeil. Au XVIIIe siècle, le site passe entre les mains de l’ordre de Malte. Devenue un bien national sous la Révolution, la ferme est achetée en 1788 par un dénommé Germain Garnot. Au début du XXe siècle, elle fait travailler de 75 à 175 personnes, exploitant 250 hectares. À partir de 1986, elle n’est plus exploitée, car rachetée par le SAN de Sénart. La commune gère le site à partir de 1990. Un écomusée y est fondé, consacré aux arts et traditions populaires. Parmi les parties les plus anciennes : porte à chanfrein du XIe siècle, escalier (de la maison de maître) du XIVe siècle en grès et meulière.

  • Distillerie : située à proximité de la ferme du Couleuvrain. Construite en 1889, elle produit de l’alcool à partir de la pulpe de la betterave. Son activité cesse en 1956.